Somme JK SommeIl était une fois...

Entreprise familiale fondée à Bilbao il y a plus de cent ans

QUATRE GÉNÉRATIONS SOMME FABRIQUANT DES SERTISSEUSES DE BOÎTES

LES DÉBUTS

Johannes Kielland

En 1891 le Norvégien Johannes Kielland Sømme (parent du romancier Alexander Kielland) et son épouse Anna Petersen arrivent en Espagne en provenance de la ville de Stavanger.

Johannes est engagé par l’entreprise du bois norvégienne Sorensen Yakhelln & Cia ("La Compañía de Maderas") (“La Compagnies des Bois”) fondée en 1874 et avec des délégations dans plusieurs villes espagnoles. En 1904, il est nommé directeur de la délégation à Bilbao. Ses magasins centraux étaient situés dans l’actuel emplacement du musée Guggenheim.

À cette époque, Bilbao se trouvait en plein essor industriel et avait besoin d’importer du bois de pin du nord scandinave pour l’industrie minière ainsi que pour la construction navale.

En 1905, la Norvège devient indépendante de la Suède et cette même année Johannes fonde avec un autre associé l’entreprise “Sömme & Sundt”. Depuis leur atelier de la rue Hurtado Amezaga à Bilbao ils fabriquent des broyeuses de pierre, des anneaux en caoutchouc pour les boîtes de conserve, des gasoils, et représentent en outre différentes firmes norvégiennes. Parmi celles-ci se détachent Grei (moteur marins et terrestres), Balata Atlas (courroies pour transmissions) et C. Middlethon (sertisseuses de boîtes non rondes).

C. Middlethon

C. Middlethon était le fabriquant de l’innovante sertisseuse de boîtes non rondes Reinerts qui améliorait celle brevetée en 1900 par Soren Opsal. Cette machine réussissait à sertir 8.000 boîtes par jour, une véritable révolution. Jusqu’à cette date, les boîtes étaient soudées une par une, ce pourquoi l’introduction de la Reinerts impliquerait la disparition de l’ancien métier de soudeur de boîtes.

En 1906 Johannes Kielland Sømme devient le premier consul général de Norvège à Bilbao.

En 1908 Sömme & Sundt arrive à un accord avec C. Middlethon pour fabriquer sous licence la sertisseuse Reinerts à Bilbao (modèle S-135).

Peu de temps après ils conçoivent également des sertisseuses pour boîtes rondes. Toutes sous la marque commerciale SOMME. Plus de 500 sertisseuses Reinerts sont vendues en Espagne et au Portugal.

cerradoras somme antiguas

CONSOLIDATION

En 1930 Johannes Kielland Sømme meurt à l’âge de 60 ans. Ses 3 fils, Jan K., Carlos et Jacob, reprennent l’affaire familiale en créant une nouvelle société qu’ils appellent "JUAN SOMME, Sucesor de Sömme & Sundt" (postérieurement SOMME S.A.). Ils déménagent dans une nouvelle halle industrielle dans la rue Iparraguirre, avec des bureaux rue Marcelino Oreja.

Durant la guerre civile espagnole (1936 - 1939) les frères Sømme vendent des cuisines portatives aux soldats des deux fronts. Une fois la guerre d’Espagne terminée, celle-ci reste isolée, ce pourquoi surgit la nécessité de fabriquer tout type de machines et d’ustensiles. Cette période est celle de plus grande inventive de l’entreprise.

cerradoras de latas Somme antiguas

C’est de cette époque que datent les modèles de sertisseuses de boîtes semi-automatiques S-220 / S-222 / S-230 / S-250 et automatiques S-312, S-316, S-318 et S-320.

Outre des sertisseuses de boîtes nous fabriquons:

  • Moulins désintégrateurs pour moudre lin et moutarde (fourrage)
  • Presses et plieuses
  • Autoclaves
  • Cisailles à disques (vendus à SEAT et Barreiros)
  • Soudeuses de corps de boîtes
  • Moteurs marins (jusqu’à 12 Cv)
  • Pompes d’arrosage (“San Mamés”, le terrain de foot de l’Athletic Club de Bilbao a été arrosé pendant des années par une de nos pompes)
  • Gazogènes marque "Cervera" alimentés avec des résidus de charbon végétal ou minéral
  • Réchauds portables pour cuisiner

Création d’une usine de boîtes et une autre de compounds qui sera postérieurement vendue à "La Artística de Vigo".

cizallas Somme

INTERNATIONALISATION

En 1960 l’entreprise déménage dans des installations plus grandes à la périphérie de Bilbao, dans la commune d’Erandio (c/ Ibarra 7) près du fleuve Nervión. Charles et Jacob abandonnent l’entreprise et s’embarquent dans de nouveaux projets entrepreneuriaux. Jan K. Sømme devient le seul responsable de l’affaire familiale.

Somme SA montaje de cerradoras de latas

En 1972 s’incorpore à l’entreprise Oscar Sømme, fils de Jan. C’est durant cette étape qu’on impulse le développement des modernes machines sertisseuses actuelles. Elles sont conçues et fabriquées dans plus de 30 modèles, dont se détachent : MARINA 424, 444, 434, 343, 333, Elsa, Diana 353/363/383, Galicia, Fortuna 363/383, Nora, 323, etc.

On ajoute de nouveaux mécanismes:

  • Le clincheur rotatif à 6 pistons
  • La tête de sertissage de cycle court
  • Des finitions en acier inoxydable
cerradoras de botes Somme
Centré sur une industrie de la conserve en plein essor, SOMME S.A. fabrique au cours du temps plus de 6000 sertisseuses de boîtes qui sont en grande partie exportées.

L’entreprise en vient à employer 200 travailleurs et devient la référence mondiale dans la fabrication de sertisseuses de boîtes non rondes.

LES NOUVEAUX TEMPS

Oscar et Jan Somme
Oscar et Jan Somme

En 1990 et déjà presque centenaire, SOMME S.A. touchée par le manque de flexibilité du travail et la chute des marchés traditionnels ferme définitivement. 

La saga familiale renaît quand Oscar Sømme fonde d’entreprise JK SOMME, initiales de Jan Kielland Sømme.

On revient à la production des modèles étoiles de SOMME, substituant leurs noms par d’autres plus commerciaux et introduisant des améliorations techniques. Naissent alors les sertisseuses de boîtes de forme MASTER 446 (ex-S-444) et VIKING 465 (ex-Marina 424). Les deux machines incorporaient d’ingénieuses têtes avec des molettes de sertissages traînées qui amélioraient la qualité de sertissage.

En 2000 s’incorpore Axel Sømme (fils d’Oscar), représentant de la quatrième génération Somme.  

En 2005 l’entreprise célèbre son centenaire avec le lancement de la famille de sertisseuses de boîtes non rondes BOX. Durant ses six ans de vie il se fabrique plus de 100 MASTER 446 BOX et VIKING 465 BOX.  

Vu la croissance de l’entreprise on décide de transférer toute l’activité dans de nouvelles installations plus grandes dans la zone industrielle de Santecilla, à 30 km de Bilbao.

En 2011 on lance sur le marché la gamme In Blue, un pari clair pour la qualité et le design. Les premières In Blue sont vendues en France, au Portugal et au Brésil

Sertisseuses de boîtes In Blue

En 2012 on dépasse le chiffre de 50 sertisseuses de boîtes irrégulières JK SOMME  travaillant au Maroc, le plus grand producteur de sardines en conserve. Les conserveries marocaines les plus modernes et récentes situées à Laayoune, Dakhla et Tan Tan sont équipées de sertisseuses In Blue.

Après 15 ans d’intense activité JK SOMME est de nouveau l’un des leaders mondiaux dans les sertisseuses de boîtes non rondes.